NON aux discriminations dans nos MDL

NON aux discriminations dans nos MDL

La lutte contre les discriminations est l’une des quatres principales valeurs que porte la FMDL. Des dossiers nationaux ont récemment été créés, une vidéo de présentation tournée, mais concrètement, comment appliquer la lutte contre les discriminations au sein de nos MDL ?

En tant qu’association progressiste, la FMDL oeuvre au quotidien afin de faire en sorte que tout le monde s’y sente à sa place. Pour cela nous avons créés plusieurs dispositifs qui peuvent être réutilisés par les MDL : l’instauration du cadre safe, des personnes de confiances, ou encore la création d’un observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le cadre Safe

Le cadre safe c’est quelque chose que nous avons instauré à la FMDL et dont nous sommes fier·e·s ! En effet, pour nous il est très important que chaque personne se sente à sa place dans l’association, peu importe son genre, sa couleur de peau, sa religion, ses orientations sexuelles… Aucune insulte, critique ou quoi que ce soit n’est en aucun cas tolérée lors de nos rassemblements.

Les réunions de MDL doivent elle aussi être des moments bienveillants, de coopération, où chacun·e doit pouvoir s’exprimer sans avoir peur de se faire juger. Pour cela, un petit point ou on explique tout ça en début de réunion peut être simple mais très efficace !

Les personnes de confiance

A la fédération il y a des personnes de confiances, mais qu’est-ce qu’une personne de confiance ? C’est une personne que l’on considère digne de confiance comme son nom l’indique, elle sont la pour écouter les bénévoles lorsqu’ils et elles en ont besoin que ce soit avant, pendant ou après les rassemblements FMDL. Ces personnes sont là pour écouter toutes les situations en respectant le principe de non jugement et de secret. Si il se trouve qu’une des personnes de confiances n’est pas “compétente” pour aider une personne celle-ci la renverra vers une autre personne de confiance. Si le problème est plus grave, la personne de confiance pourra aider le ou la bénévole à se faire accompagner par un·e professionnel·le.

La mise en place de personnes de confiances doit être accompagnée pour pouvoir les former, ces personnes de confiances dans la FMDL peuvent être assimilées aux ambassadeurs et ambassadrices contre le harcèlement dans les lycées.

Observatoire de l’égalité

La FMDL souhaite mettre en place un observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de la FMDL. Cet observatoire a pour objectifs de déterminer différents critères permettant d’objectiver et de mesurer l’égalité femmes/hommes afin de dresser l’état des lieux actuel à la FMDL.

L’observatoire s’appuiera sur des critères tels que la parité au sein de FMDL, la répartition des temps de parole lors des réunions, la distribution des responsabilitées et des tâches décisionnelles, la répartition des tâches ménagères, les remarques et/ou agressions sexistes…

L’état des lieux permis par l’observatoire pourra nous permettre de progresser sur la question de l’égalité entre les femmes et les hommes à la FMDL.

Les groupes de parole

Afin de permettre à l’ensemble des bénévoles de s’exprimer, des groupes de parole sont organisés lors des semaines de travail de la FMDL. Ces réunions permettent de rassembler des personnes ressentant le besoin de s’exprimer (parce que souvent présentes en minorité) afin de leur offrir un cadre pour échanger et porter des avis sur l’organisation. La participation à ces groupes est anonyme et n’est pas obligatoire. Les avis émis par les groupes de parole est ensuite partagé à l’ensemble de l’organisation pour permettre la prise de conscience de chacun·e.

La formation

Parfois, on peut avoir un comportement oppressant volontairement… ou non ! Et le meilleur moyen de lutter contre ces discriminations est de passer par la formation. Elle peut être par les pair·e·s (on se forme entre élèves) en passant dans les classes, en organisant des tables rondes, un forum ou des ateliers par exemple. On peut aussi faire appel à des associations partenaires qui s’y connaîtrons mieux que nous sur certain sujets. Des formations de lutte contre les discriminations sont proposées à chaque événement organisé par la FMDL (assises nationales, forums régionaux, rencontres académiques…).

Nous recommandons aux MDL de s’inspirer de ces exemples mis en places à la FMDL et qui permettront à terme d’avoir des associations plus inclusives et sans discriminations. Cette liste n’est pas exhaustive et nous sommes à l’écoute de toute nouvelle proposition.

Manon Lauret – co-responsable du dossier national à l’égalité entre les femmes et les hommes
Mariama Keïta – déléguée générale adjointe aux dossiers nationaux, personne de confiance de la FMDL

Pas de commentaires

Poster un commentaire