Racisme et quartiers populaires : liens et solutions ?

le Mai 12, 2020

Le mardi 29 avril, nous avons organisé une conférence numérique sur le racisme et les quartiers populaires. Afin d’alimenter cette conférence, nous avons eu le plaisir d’accueillir de associations : Saint-Denis ville au Coeur et SOS racisme.

Nous tenions à écrie cet article afin de diffuser un résumé de ce qui a pu se dire à celles et ceux qui n’ont pas pu être présent.e.s.

Pour commencer, définissons ce qu’est le racisme en quartier populaire. 

Il s’agit d’une oppression systémique exercée par un groupe dominant sur un groupe dominé

Une personne ou plusieurs personnes sont discriminées en fonction de leur appartenance, vraie ou supposée, à une prétendue ethnie qualifiée de race. 

Cette oppression est d’autant plus forte en quartier populaire où l’on cumule également les discrimination socio-territoriales. 

DES DISCRIMINATIONS ANCRÉES ET EXACERBÉES

Beaucoup de stéréotypes ou de discriminations sont intériorisées aussi bien par l’oppresseur que par la cible elle-même. Nous avons tout.e.s intériorisé certaines idées à cause de notre éducation, à cause des médias…

Par exemple :  

  • Un jeune issue de quartier populaire peut se limiter dans ses choix de carrière parce qu’il ne vas pas oser saisir certaines opportunité. Inconsciemment, il se dévalorise en se disant que c’est trop pour lui. 
  • On peut également prendre l’exemple de beaucoup de jeunes notamment des filles aux cheveux crépus qui voudraient coller le plus possible à un idéal féminin illusoire. Elles finissent par trouver leurs cheveux laids et à ne plus les aimer alors que c’est justement cette diversité qui fait de nous ce que l’on est. 

Les quartier populaire accentuent cela, ces quartiers sont souvent mal vus et rabaissés. Cela accentue les discriminations déjà existantes.

DES MOYENS D’AGIR

En tant que lycéen.ne.s, nous pouvons changer les choses. Les MDL sont un levier de transformation sociale. De nombreuses actions sont faisable pour lutter contre ces discriminations :

  • Chaque année la DILCRAH (Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT+) organise une semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme. Monter des projets durant cette semaine permet de lutter contre ces discriminations tout en visibilisant les actions montées par et pour les jeunes.
  • Nous pouvons également monter des projets tout au long de l’année, notamment des temps de discussions et d’échanges autour de cette thématique. Cela permet de sensibiliser les participant.e.s et cerner les actions à mener dans son lycée pour améliorer sa situation.

Enfin, si ces oppressions peuvent impacter négativement l’engagement en développant un sentiment d’illégitimité, elles peuvent aussi donner la force de lutter pour une justice sociale.

Des associations nationales comme SOS racisme ou locales comme Saint-Denis ville au coeur peuvent t’aider dans tes projets au sein de ton lycée mais aussi t’accueillir comme bénévole

Il ne tient qu’à nous de décider de ce que l’on veut faire.