Retour à la liste des résultats

Pour la première fois cette année, la FMDL lance une interpellation des candidat.e.s aux élections municipales dans plusieurs villes de France. Elle a pour objet de faire ressortir les propositions des candidat.e.s en matière de vie lycéenne, de jeunesse, de vie associative et de vivre ensemble.

Vous trouverez si dessous les réponses à notre interpellation rédigée par la liste Ecologie pour Paris
(réponse du 06/03/20)

Questions spécifiques à la mairie de paris

Etes-vous favorable à la création d’un quartier dédié à la jeunesse à la place de l’université de Censier (qui doit être détruite) ?
✅ Oui

Si ce projet se réalise, mettrez-vous à disposition un bâtiment afin d’accueillir un tiers-lieu pour les lycéen.ne.s géré par les lycéen.ne.s à l’image de l’Arsenal géré par Animafac ?
✅ Oui

Souhaitez-vous aider financièrement la FMDL a installer son siège à Paris ?
✅ Nous y sommes plutôt favorable. Nous devrons discuter du projet au lendemain de l’élection.

Le taux de MDL dans l’académie de Paris est le plus bas de France. Comment comptez-vous remédier à cette situation ?
En aidant des MDL à s’installer dans Paris notamment par la mise à disposition de locaux de la municipalité.

Lien avec les MDL et la Fédération

Connaissiez-vous les MDL jusqu’à aujourd’hui ?
✅ Oui

Seriez-vous pret.e à mettre gratuitement à disposition des MDL de votre commune les infrastructures municipales ? ( gymnase, salles de concert, salles de réunion…)
✅ Oui

Mettrez-vous gratuitement à disposition des MDL de votre commune du matériel appartenant à la municipalité ? ( barnum, tables, chaises, sono, scène…)
✅ Oui

Seriez-vous prêt.e à accueillir un événement de la FMDL ou de plusieurs MDL dans votre ville ?
Oui, avec :
Subvention – ✅ Oui
Prêt de locaux ou de matériel – ✅ Oui
Valorisation du projet via la presse ou la communication officielle de la mairie – ✅ Oui
Venue du ou de la Maire ou d’un.e adjoint.e – ✅ Oui

Souhaitez-vous la création d’un dispositif de soutien financier spécifique aux MDL et à leurs projet ?
✅ Oui

Souhaitez-vous établir un partenariat avec la FMDL pour le développement des MDL de votre ville ?
✅ Oui

Seriez-vous prêt.e à accueillir les ANMDL en mettant à disposition ou en finançant un espace adapté ?
✅ Oui

Vie associative

Prévoyez-vous une hausse du budget destiné aux associations ?
✅ Oui

Les subventions aux associations de jeunesse (gérées par les jeunes) seront-elles augmentées ?
✅ Oui

Jeunesse

Des lieux supplémentaires dédiés à la jeunesse seront-ils créés ?
✅ Oui
Espace de restauration libre, de détente et de travail.

Quelle politique de mise en valeur des projets lycéens ou jeunes souhaitez-vous mettre en place ?
Par voie de presse – ✅ Oui
En communiquant aux parents – ✅ Oui
En communiquant vers le tissu associatif – ✅ Oui
En valorisant ces projets auprès des acteurs locaux (institutions, acteurs de l’ESS…) – ✅ Oui
Via un lieu ou un site internet dédié – ✅ Oui
Via les réseaux sociaux de la ville – ✅ Oui

Au delà de ces éléments, détaillez votre politique jeunesse
Extension des pouvoirs du Conseil Parisien de la Jeunesse en lui permettant notamment de mettre à l’ordre du jour du Conseil de Paris un vœu par trimestre et non un vœu par an comme c’est le cas aujourd’hui.
Financer la gratuité des transports pour les moins de 26 ans.
Mettre en place des mécanismes municipaux pour faciliter la colocation étudiante (aide administrative, avance de caution, etc).
Lutter contre la précarité menstruelle en travaillant en coopération avec les différentes universités de Paris pour la distribution de kits annuels aux étudiant·e·s (tampons et/ou serviettes, culottes lavables ou cups) et mise en place de distributeurs dans les toilettes publiques.
Accompagner le dispositif CIFRE pour former les doctorants de demain afin de répondre aux problématiques climatiques de Paris et de sa métropole.

Climat et environnement

Quels outils de sensibilisation comptez-vous mettre en place à destination des jeunes ?
Nos outils numériques

Comptez-vous soutenir la mobilisation des jeunes pour le climat et l’environnement ?
✅ Oui
Facilitation pour la mobilisation. Mise à disposition de moyens notamment pour la préparation. Aide à l’organisation.

Quelle ville durable souhaitez-vous construire ? Quels dispositifs s’adressent en particulier aux jeunes ?
Extension des pouvoirs du Conseil Parisien de la Jeunesse en lui permettant notamment de mettre à l’ordre du jour du Conseil de Paris un vœu par trimestre et non un vœu par an comme c’est le cas aujourd’hui.
Financer la gratuité des transports pour les moins de 26 ans.
Mettre en place des mécanismes municipaux pour faciliter la colocation étudiante (aide administrative, avance de caution, etc).

Arts et culture

Quelle sera votre politique artistique et culturelle en faveur des jeunes ?
Améliorer la mise à disposition des Parisien·nes des équipements culturels pour des projets de jeunes, notamment l’été;
Augmenter la part du budget consacrée à la médiation culturelle et l’embauche de médiateurs-trices culturel-le-s afin d’appuyer le travail de médiation fait à destination des jeunes.

Comptez-vous vous appuyer sur les MDL pour atteindre vos objectifs ?
✅ Oui

économie sociale et solidaire

Comptez-vous soutenir et promouvoir l’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui
A. FAIRE DE PARIS UNE CAPITALE DE L’INNOVATION SOCIALE ET SOLIDAIRE
Le secteur de l’ESS regroupe une multitude d’entreprises sociales de nature très hétérogènes, réunissant les acteurs historiques tels que les associations, les mutuelles, les coopératives et les fondations, mais de nouvelles structures hybrides comme les sociétés commerciales poursuivant un objectif d’utilité sociale font également leur apparition.
Pour rappel, l’ESS aspire à “placer l’homme au cœur de l’économie et mettre les activités économiques au service d’un engagement social”. Considérée à la pointe de l’innovation sociale, elle se positionne comme une solution alternative aux défis multiples posés par les crises économiques, sociales, environnementales et morales dans les pays développés, en premier lieu, mais également dans les pays en développement. Elle place l’entreprise sociale au cœur du mouvement, comme acteur clé du changement.
L’ESS fait face à un boom ces dernières années aussi bien au niveau national qu’au niveau européen. En France, la loi Hamon a consacré le secteur de l’ESS en lui donnant une assise légale et réglementaire claire. L’ESS représente environ 10% du PIB et 13% des emplois. Son dynamisme lui a permis de créer 440 000 emplois nouveaux depuis 10 ans et les besoins en recrutement sont considérables. Malgré la crise, ce secteur continue à créer des emplois le plus souvent non- délocalisables. Au niveau européen, l’économie sociale représente 10 % de l’ensemble des entreprises soit 6,5 % de l’emploi rémunéré. On compte désormais 2 millions d’entreprises qui emploient plus de 14 millions de salariés.

1. Faire en sorte que chaque politique déployée par la Ville intègre la dimension ESS. A titre d’exemple : transports (ex. coopératives de taxis), alimentation (ex : développement de coopératives d’alimentation, circuits courts, …), logement (ex. habitat participatif), gestion des commerces (mobilisation de Paris&Co sur le foncier à proposer aux activités ESS), social (ex : EHPAD, logements pour étudiants autogérés, …), économie circulaire et gestion des déchets, etc.

2. Créer une nouvelle étape du développement de l’ESS à Paris à travers un “Small Business Act” afin de pouvoir faire un état des lieux complet de la question, réunir l’ensemble des acteurs, notamment les têtes de réseau, pour envisager une stratégie commune de développement au cours de la mandature. Objectif en 2030 : a minima 20% de l’emploi parisien issu de l’ESS.

3. Accompagner et renforcer les parcours d’installation des porteurs de projets des entreprises socialement innovantes afin, notamment, d’infuser la notion d’ESS et de développer et/ou pérenniser les projets en lien avec les structures en charge de l’accompagnement des porteurs de projet :
♣ Soutenir la montée en charge de la plateforme pousses.paris, (guichet unique pour toute personne ayant un projet entrepreneurial)
♣ Soutenir les acteurs de l’accompagnement aux différentes phases de la création
• émergence d’idées (cf. MakeSens)
• création (cf. réseau des BGE)
• incubation (cf. Paris§Co, hôtels d’entreprises)
♣ Soutien à de petites structures afin de favoriser au mieux un maillage harmonieux du territoire et de contribuer à la création d’écosystèmes locaux

4. Valoriser le développement de structures issues de l’ESS
♣ Donner les moyens aux structures de se développer au travers :
• mobiliser le foncier (imposer des quotas aux bailleurs sociaux, préempter les pieds d’immeuble).
• mobiliser la commande publique
♣ Soutenir et devenir partie prenante financièrement des coopératives (type SCIS ou SCOP) en demande pour appuyer leur développement et les consolider
♣ Soutenir et devenir partie prenante financièrement des coopératives (type SCIC, SCOP, CAE) en demande pour appuyer leur développement et les consolider
♣ Renforcer le micro-crédit.
♣ Créer un fonds d’investissement solidaire parisien abondé par les entreprises de plus de 1000 salariés dont le siège social sera établi à Paris (fond d’épargne solidaire, etc.)
♣ Mobiliser massivement la commande publique en activant les clauses sociales et les emplois réservés (notamment dans le secteur médico-social).
♣ Poursuivre les opérations d’ESS à l’école et une école de l’ESS et de l’économie circulaire de la ville de Paris.

5. Favoriser la cession ou la reprise d’entreprises classiques en “entreprise sociale” à l’occasion des départs en retraite de leurs dirigeants et/ou de difficultés économiques mettant en péril la survie de l’activité.

6. Recenser l’ensemble des filières de production parisienne en les mettant en miroir avec la consommation des parisiens afin de promouvoir, des filières créatrices d’emploi.
Exemples :
♣ la mode éthique et “slow fashion” :
• en poursuivant l’initiative “Paris Good Fashion”
• ne plus délivrer aucune autorisation administrative aux acteurs de la mode qui ne s’engagent pas vers des critères éthiques et solidaires dans la conception et la réalisation des produits
• créer un fonds de soutien à l’artisanat et la mode éthique abondé par les grands noms de la mode et du textile
• déployer au moins un atelier mutualisé de confection et de couture sous un format coopératif par arrondissement
♣ la transition écologique
♣ la culture

7. Inciter les entreprises (parisiennes et hors Paris) écoulant tout ou partie de leur production sur Paris à investir dans le recyclage des déchets. L’exemple médiatisé récemment d’Amazon, leader mondial du e-commerce, mettant leur stock au rebut faute de débouchés doit inciter la future municipalité à entreprendre une action volontariste afin que cette production puisse être utile et servir notamment à des personnes dans le besoin ou des associations caritatives.

8. Créer des synergies bilatérales ou à l’échelle européenne entre pays afin de promouvoir des projets ESS. Cette proposition pourrait faire l’objet d’une des missions de la future Direction de l’Innovation sociale et économique ainsi que des organismes satellites de la Ville spécialisés dans le développement et le rayonnement économique de Paris (cf. Paris&Co) afin de favoriser des réponses à des problématiques locales soulevés par les acteurs parisiens (habitants, associations, collectif d’usagers, conseils de quartier, …) concernant des thèmes qui leur sont chers (sécurité, propreté, déplacement, culture.

Allez vous créer ou développer un dispositif d’aide à la création d’activité par les jeunes dans une logique d’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui

Allez-vous soutenir (financièrement) un dispositif d’éducation à l’ESS durant votre mandat ?
✅ Oui

Lutte contre les discriminations

Pensez-vous mettre en place des campagnes de lutte contre les discriminations durant votre mandat ? 
✅ Oui
Plus de mixité sociale, espaces sportifs plus inclusifs, événements culturels plus inclusifs, etc. l’intégralité à retrouver sur ecologieparis.fr

Comptez-vous relayer les campagnes de luttes contre les discriminations des organisations spécialisées ?
✅ Oui

Soutiendrez vous financièrement ces associations lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui, plus que le mandat précédent

Soutiendrez vous financièrement les MDL lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui

Solidarité

Quelle sera votre politique de solidarité, notamment à destination des jeunes et de soutien aux associations de solidarité (Secours populaire…) ?
Lutter contre la grande précarité
Instituer à Paris un minimum social garanti (MSG), à l’exemple de Grande-Synthe, portant les ressources minimales des foyers précaires au niveau du seuil de pauvreté, pondéré en fonction de la composition familiale. Une expérimentation sera menée à destination des familles monoparentales dans un premier temps, avant son éventuel élargissement aux foyers en situation de pauvreté, pour le transformer à terme en Minimum Universel Garanti (MUG). Dans un souci d’équité territoriale, les conseiller.e.s métropolitain.e.s écologistes de Paris porteront l’extension de cette mesure à l’échelle de la métropole du Grand Paris.
Mutualiser les divers accompagnements sociaux (CASVP, DASES, CAF, …) et créer une plate-forme unique d’accès aux droits rassemblant les différents services.
Renforcement et diversification des moyens de communication relatifs aux aides sociales.
Mise en place d’un Projet pour le Jeune Adulte, dans la continuité du Projet pour l’enfant, et allant jusqu’à 25 ans. Automatisation du Contrat jeune majeur et prise en charge systématique jusqu’aux 21 ans.
Maintien de l’accompagnement à l’issue du Contrat Jeune Majeur, adapté à la situation du jeune adulte, avec prise en charge dégressive préparant à l’autonomie. De plus, aucun jeune à la rue à la sortie du contrat jeune majeur. Il est nécessaire de mettre en place une politique de soutien au logement des jeunes en sortie d’ASE garantie jusqu’à 25 ans. Il est estimé aujourd’hui qu’un quart des personnes sans abri sont des anciens de la protection de l’enfance.

Propositions du Forum français de la jeunesse

La FMDL est membre du FFJ, qui a produit une série de propositions. Pour accéder au détail des propositions : https://forumfrancaisjeunesse.fr/avis-n7-les-jeunes-les-municipales/

Proposition 1 : Généraliser les démarches de développement durable, ou Plan vert, dans les établissements scolaires – ✅ Oui

Proposition 2 : Renforcer la place de l’environnement dans les missions pédagogiques au niveau primaire – ✅ Oui

Proposition 3 : Imposer une gestion éco-responsable des espaces verts municipaux – ✅ Oui

Proposition 4 : Pérenniser le rôle de la commune comme acteur de gestion des réserves foncières – ✅ Oui

Proposition 5 : Généraliser les AMAPs sur tous les territoires – ✅ Oui

Proposition 6 : Limiter au maximum l’artificialisation des terres – ✅ Oui

Proposition 7 : Définir, en concertation avec les citoyens, des biens communs municipaux – ✅ Oui

Proposition 8 : Défendre le développement des logements à destination des jeunes – ✅ Oui

Proposition 9 : Demander à l’Etat la délégation de compétence pour l’attribution des aides à la pierre – ✅ Oui

Proposition 10 : Respecter les dispositions prévues par l’article 55 de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) – ✅ Oui

Proposition 11 : Renforcer l’accessibilité des logements sociaux aux jeunes – ✅ Oui

Proposition 12 : Encadrer le montant des loyers – ✅ Oui

Proposition 13 : Engager les communes dans une définition à la hausse du seuil minimum des surfaces de logements publics disponibles – ✅ Oui

Proposition 14 : Développer un système de cautionnement solidaire unique – ✅ Oui

Proposition 15 : Mettre en place des «chèques verts » – ✅ Oui

Proposition 16: Dépasser les obstacles financiers empêchant la création d’association par les jeunes mineur·e·s – ✅ Oui

Proposition 17 : Favoriser la mixité dans les pratiques sportives et récréatives – ✅ Oui

Proposition 18 : Donner des moyens aux associations locales pour lutter contre les discriminations – ✅ Oui

Proposition 19 : Renforcer la démocratie scolaire – ✅ Oui

Proposition 20 : Développer dans chaque municipalité des réunions, ouvertes à tou·te·s les citoyen·ne·s, présentant les divers cadres institutionnels d’engagement – ✅ Oui

Proposition 21 : Favoriser dans les communes l’émergence de budgets participatifs – ✅ Oui

Proposition 22 : Déployer les Assemblés libres de jeunes (ALJ) et Parlements libres de jeunes (PLJ) dans tous les territoires – ✅ Oui

Proposition 23 : Développer l’intermodalité et la complémentarité des modes de transports – ✅ Oui

Proposition 24 : Améliorer l’accessibilité financière et géographique des transports en commun – ✅ Oui

Proposition 25 : Concernant le transport individuel, encourager le développement des mobilités douces et actives – ✅ Oui

Proposition 26 : Généraliser les dispositifs de “vacances pour toutes et tous” – ✅ Oui

Proposition 27 : Sensibiliser à la mobilité dès le plus jeune âge – ✅ Oui

Proposition 28 : Renforcer les jumelages et soutenir les échanges de jeunes dans ce cadre – ✅ Oui

Proposition 29 : Multiplier les initiatives de sensibilisation des jeunes par les pairs – ✅ Oui

Proposition 30 : Dans le cadre de la création d’un guichet unique régional de la mobilité, recenser, former et mailler le réseau d’information jeunesse sur les aides à la mobilité pour les jeunes – ✅ Oui