Retour à la liste des résultats

Pour la première fois cette année, la FMDL lance une interpellation des candidat.e.s aux élections municipales dans plusieurs villes de France. Elle a pour objet de faire ressortir les propositions des candidat.e.s en matière de vie lycéenne, de jeunesse, de vie associative et de vivre ensemble.

Vous trouverez si dessous les réponses à notre interpellation rédigée par la liste Poitiers Collectif
(réponse du 09/03/20)

Lien avec les MDL et la Fédération

Connaissiez-vous les MDL jusqu’à aujourd’hui ?
✅ Oui

Seriez-vous pret.e à mettre gratuitement à disposition des MDL de votre commune les infrastructures municipales ? ( gymnase, salles de concert, salles de réunion…)
✅ Oui sur présentation d’un cahier des charges précis par les organisateurs ou organisatrices et selon les
disponibilités des structures municipales ou métropolitaines.

Mettrez-vous gratuitement à disposition des MDL de votre commune du matériel appartenant à la municipalité ? ( barnum, tables, chaises, sono, scène…)
✅ Oui si le cahier de charges est validé par les services responsables et si la demande est réaliste.

Seriez-vous prêt.e à accueillir un événement de la FMDL ou de plusieurs MDL dans votre ville ?
Oui. Tout dépend de la nature des évènements et des moyens à disposition de la mairie ou de la Métropole :
Subvention – ❌ Non
Prêt de locaux ou de matériel – ✅ Oui
Valorisation du projet via la presse ou la communication officielle de la mairie – ✅ Oui
Venue du ou de la Maire ou d’un.e adjoint.e – ✅ Oui

Souhaitez-vous la création d’un dispositif de soutien financier spécifique aux MDL et à leurs projet ?
✅ Oui

Souhaitez-vous établir un partenariat avec la FMDL pour le développement des MDL de votre ville ?
✅ Oui

Seriez-vous prêt.e à accueillir les ANMDL en mettant à disposition ou en finançant un espace adapté ?
✅ Oui

Vie associative

Prévoyez-vous une hausse du budget destiné aux associations ?
✅ Oui

Les subventions aux associations de jeunesse (gérées par les jeunes) seront-elles augmentées ?
✅ Oui

Jeunesse

Des lieux supplémentaires dédiés à la jeunesse seront-ils créés ?
✅ Oui
Nous allons créer des lieux de rencontre permettant l’échange et le débat sur le devenir de la ville. Nous allons aussi rénover une grande partie des maisons de quartiers.. Développer les lieux pour favoriser la vie citoyenne et associative dans la ville : les lieux existants sont aujourd’hui saturés ; maintenir un lieu mis à disposition des syndicats, des associations, des activités citoyennes (poursuivant la vocation de la Maison du peuple). Voir priorité « Participation Citoyenne ». 2. Co-construire le futur du quartier de la gare. Faire de l’ex-caserne un tiers-lieu créateur de liens, comprenant des espaces au service des réseaux et acteurs d’envergure régionale et nationale ; ouvert à la jeunesse, à la vie économique et associative, au logement social, et à la nature.

Quelle politique de mise en valeur des projets lycéens ou jeunes souhaitez-vous mettre en place ?
Par voie de presse – ✅ Oui
En communiquant aux parents – ❌ Non
En communiquant vers le tissu associatif – ✅ Oui
En valorisant ces projets auprès des acteurs locaux (institutions, acteurs de l’ESS…) – ✅ Oui
Via un lieu ou un site internet dédiéVia les réseaux sociaux de la ville – ✅ Oui

Au delà de ces éléments, détaillez votre politique jeunesse
Réaffirmer l’importance du Conseil Communal des Jeunes et pérenniser les Assises de la Jeunesse ; permettre à la parole des jeunes du CCJ / des Assises de la Jeunesse d’être réellement prise en compte, dans toutes les politiques de la Mairie notamment par des liens renforcés avec les élus ; • Instaurer un droit d’interpellation de la jeunesse dans ce cadre vis à vis de la collectivité, sur le climat ou la biodiversité en particulier (via l’Assemblée citoyenne) : une question, un enjeu, automatiquement mis à l’ordre du jour du Conseil Municipal.
Nous souhaitons leur permettre d’avoir une voix dans la politique de la cité. Nous allons aussi faciliter la création d’associations et l’accès aux logements dignes.

Climat et environnement

Quels outils de sensibilisation comptez-vous mettre en place à destination des jeunes ?
Mise en place de grands programmes municipaux de Service Civique autour des mobilisations environnementales (par exemple sur la valorisation des espaces naturels, de la biodiversité en ville, sur l’appropriation citoyenne de la science…); 2. Dans la lignée des Assises de la Jeunesse, proposer un dialogue structuré entre la jeunesse / les organisations de jeunesse et Poitiers/Grand Poitiers, centré sur les questions de transition écologique.

Comptez-vous soutenir la mobilisation des jeunes pour le climat et l’environnement ?
✅ Oui
Nous communiquerons sur leur manifestation, prêterons des locaux pour les laisser s’organiser et les élus iront défiler avec eux avec leur écharpe de la république.

Quelle ville durable souhaitez-vous construire ? Quels dispositifs s’adressent en particulier aux jeunes ?
L’ambition que nous porterons pour Grand Poitiers : recréer une ceinture urbaine autour de Poitiers, pour atteindre l’autonomie alimentaire de notre territoire ! Avec plus d’agriculteurs, plus de terres agricoles consacrées à l’alimentation humaine, et un développement de l’agriculture urbaine. D’autre part, Poitiers Collectif soutiendra toutes les initiatives individuelles ou collectives des jardiniers qui s’engagent pour une plus grande autonomie alimentaire de leurs potagers. Faisons de Poitiers une ville jardinée et de Grand Poitiers un territoire nourricier pour tous ses habitant-es !
Nous allons organiser collectivement: La sobriété de nos consommations (d’énergie, d’eau, de terres agricoles…). Consommer moins de terres agricoles, pour préserver notre autonomie alimentaire, et favoriser le commerce local. Consommer moins d’eau, pour la consommer mieux, et la réserver aux usages prioritaires. Enfin, est impératif de réduire les consommations énergétiques du territoire, notamment celles liées aux logements et lieux de travail (qui représentent à l’échelle de Grand Poitiers 31% des émissions de gaz à effet de serre*). o L’aménagement durable : pour réduire les déplacements générateurs de pollution (56% des émissions de gaz à effet de serre). Et pour améliorer la qualité de vie des Poitevins, nous devons aussi « débitumer » la ville et la végétaliser davantage : gardons notre ville respirable et vivable lors des canicules !
Notre plus grande ambition:
Réduire de 50% les consommations énergétiques du territoire en 2050 par rapport à 2015, prioritairement par une politique ambitieuse de rénovation des bâtiments.
La jeunesse peut s’insérer dans cette politique grâce au droit d’interpellation des élus, et le référendum d’initiative local que nous mettrons en place.

Arts et culture

Quelle sera votre politique artistique et culturelle en faveur des jeunes ?
Nous croyons au droit culturel. La culture est et doit être partout. Nous allons donc créer un ambitieux plan d’animation culturel dans les maisons de quartiers avec un nouvel investissement dans celles ci. De plus nous allons favoriser toutes pratiques culturelles et/ou artistiques et/ou sportives pour les plus jeunes car nous portons dans le programme la volonté que chaque jeunes puissent avoir accès à une de ces pratiques. Nous allons aussi moins faire de grandes réalisations artistiques de niveau national ou international pour la redistribuer à la vie culturelle et artistique de tout les jours.

Comptez-vous vous appuyer sur les MDL pour atteindre vos objectifs ?
✅ Oui

économie sociale et solidaire

Comptez-vous soutenir et promouvoir l’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui
Autoriser et accompagner l’ « expérimentation » économique sur le territoire ; Jouer un rôle moteur dans l’animation d’un réseau et la coopération entre les acteurs de l’ESS ; Compléter si besoin le « Portrait de territoire » et le « diagnostic ESS » conduit en 2019 ; Soutenir les mutualisations d’emplois et de services (en particulier au service des associations, durement touchées par le gel des emplois aidés) : soutenir le développement des Coopératives d’Activité et d’Emploi sur le territoire , accompagner la mise en place de Groupements d’Employeurs à l’échelle de Grand Poitiers (ou plus), en partenariat avec le Comité Régional des Groupements d’Employeurs. Développer la création et/ou développer les activités de Sociétés Publiques Locales (SPL), Sociétés d’Économie Mixte (SEM) et Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif (SCIC), dans plusieurs champs. Par exemple, à vocation de production d’énergies renouvelables,. S’investir davantage dans le Réseau des Territoires d’Economie Sociale (RTES) et dans les réseaux européens

Allez vous créer ou développer un dispositif d’aide à la création d’activité par les jeunes dans une logique d’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui

Allez-vous soutenir (financièrement) un dispositif d’éducation à l’ESS durant votre mandat ?
✅ Oui

Lutte contre les discriminations

Pensez-vous mettre en place des campagnes de lutte contre les discriminations durant votre mandat ? 
✅ Oui
Chacun.e doit pouvoir trouver sa place et s’épanouir pleinement dans sa ville. C’est pourquoi Poitiers Collectif s’engage à favoriser la cohésion sociale et améliorer le quotidien des personnes lesbiennes gaies, bisexuelles, transgenre et intersexe, par des actions concrètes de luttes contre les discriminations et violences à leurs égards. Un enjeu de citoyenneté, d’éducation et de santé publique qui doit allier la mairie, les associations et les citoyen-e-s.
1. Une municipalité accueillante et non-discriminatoire
• Organiser une concertation régulière avec les acteurs associatifs LGBTQI+ et santé afin d’étudier le bilan de l’action municipale et de mieux cerner les besoins locaux.
• Former/sensibiliser les agents municipaux en charge de l’accueil ainsi que les agents du service social (CCAS) pour permettre un bon accompagnement des personnes LGBTQI+.
• Accompagner les actions de visibilité et montrer l’implication de la municipalité en étant présents lors des événements publics LGBTQI+ des débats organisés sur les thématiques LGBT et santé/VIH.
• Associer les bibliothèques municipales aux actions éducatives de sensibilisation.
2. Une municipalité engagée dans une lutte contre les violences et les discriminations LGBTI+
• Prendre en compte les droits LGBTQI+ et la lutte contre les discriminations dans l’ensemble des partenariats de la municipalité
• Appuyer les associations locales pour prévenir et lutter contre l’isolement et le suicide des jeunes, par le renforcement de la capacité d’accueil en hébergement des jeunes. (trop de demandes auprès du Refuge en 2019)
• Renforcer la formation de l’ensemble des personnels éducatifs, notamment autour des enjeux de harcèlement ; pour une ville engagée pour les femmes, dès le plus jeune âge !
3. Soutenir particulièrement les femmes en situation de précarité :
• Proposer des solutions de garde d’enfants mieux adaptées aux conditions sociales et de travail des femmes célibataires (voir Priorité « éducation ») ;
• Mieux adapter les horaires et parcours de lignes de bus aux réalités professionnelles des femmes salariées (voir Priorité « Mobilités ») ;
• Augmenter le soutien aux associations accompagnant les travailleurs et travailleuses du sexe, sans parti pris partisan (CIDFF, Médecins du Monde) ;
• Augmenter le soutien aux associations de lutte contre les violences faites aux femmes, renforcer les actions de sensibilisation publiques et les systèmes d’aide d’urgence ;
4. Prendre en charge les frais de garde des jeunes femmes élues, participantes à l’assemblée citoyenne, agentes de la collectivité, et partenaires, lorsqu’ils doivent assister à des réunions tardives ;
5. Renforcer la sensibilisation dans tous les espaces éducatifs :
• Proposer des formations à destination des personnels à l’éducation non genrée dès les crèches ;
• Financer des actions de prévention des violences sexistes et des inégalités femmes/hommes dans les écoles et dans tous les temps éducatifs ;
5. Pour une politique du sport féminin : accorder une égale visibilité dans la ville (par exemple, valoriser le TTACC 86 féminin) au sport féminin vis-à-vis du sport masculin, et une égale présence des élus ; maintenir des critères de « bonus » de subventions pour les clubs s’engageant particulièrement pour la pratique féminine.

Comptez-vous relayer les campagnes de luttes contre les discriminations des organisations spécialisées ?
✅ Oui

Soutiendrez vous financièrement ces associations lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui

Soutiendrez vous financièrement les MDL lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui

Solidarité

Quelle sera votre politique de solidarité, notamment à destination des jeunes et de soutien aux associations de solidarité (Secours populaire…) ?
Nous voulons faire de Poitiers une ville de résistance humaniste, où la préservation des liens sociaux est une priorité. Nos politiques seront guidées par un impératif de solidarité, et de justice sociale.
Nous garantirons le soutien aux maisons de quartiers et aux associations qui font vivre la solidarité au quotidien. Nous offrirons des solutions aux personnes les plus précaires : femmes isolées, personnes âgées, notamment par une mobilité mieux adaptée.
Nous préserverons les services publics dans la ville, et nous les rendrons plus accessibles. La crise écologique menace en premier les plus vulnérables d’entre nous (les plus dépendants de leur voiture et donc du prix de l’essence ; les moins bien isolés, et donc les plus dépendants de leur facture d’énergie…), et elle se double d’une urgence sociale : les crises sociales se multiplient et s’aggravent, et aujourd’hui 22,4% des habitantes et habitants de Poitiers vivent sous le seuil de pauvreté. C’est une réalité qui nous oblige à tout tenter, à expérimenter des solutions innovantes, en nous appuyant sur les artisans quotidiens de la solidarité. C’est pourquoi nous engagerons une réflexion sur l’expérimentation à l’échelle municipale d’un revenu minimum social garanti, permettant de lier transition écologique et meilleure répartition des richesses dans la lutte contre la pauvreté. Nous pourrons nous inspirer de l’action de Damien Carême à Grande Synthe ! L’urgence sociale, la peur de l’avenir, fragilisent aussi les liens sociaux. L’éloignement et la déshumanisation des services publics excluent encore davantage les plus fragiles (personnes âgées, migrants).
Or, pour faire face aux défis qui nous attendent, il est impératif de préserver et renforcer l’entraide, la coopération, la solidarité, dans le quotidien de chaque habitant.
Une municipalité ne peut pas tout. Notre premier engagement sera de reconnaître et soutenir celles et ceux qui font vivre la solidarité au quotidien dans notre ville : les associations, les maisons de quartier, le CCAS, dont le budget sera garanti, et envers qui tous les efforts seront faits pour leur faciliter la vie. Attentifs à protéger chaque citoyen, et à donner à chacun les moyens d’exercer ses droits et sa liberté, nous accorderons une attention particulière aux personnes les plus fragiles : les femmes les plus précaires, les réfugiés, les étudiants… mais aussi nos aînés, trop souvent oubliés des politiques publiques. Arrête t-on d’être citoyen passé un certain âge ? Comment prendre en compte les besoins des personnes âgées, si on ne recueille pas leur avis ?
L’isolement, la précarisation des personnes âgées est une réalité que nous ne souhaitons pas accepter.
Nos politiques seront guidées par un impératif de solidarité et de justice sociale, entre toutes les générations, entre tous les quartiers, entre tous les habitants de la ville.

Propositions du Forum français de la jeunesse

La FMDL est membre du FFJ, qui a produit une série de propositions. Pour accéder au détail des propositions : https://forumfrancaisjeunesse.fr/avis-n7-les-jeunes-les-municipales/

Proposition 1 : Généraliser les démarches de développement durable, ou Plan vert, dans les établissements scolaires – ✅ Oui

Proposition 2 : Renforcer la place de l’environnement dans les missions pédagogiques au niveau primaire – ✅ Oui

Proposition 3 : Imposer* une gestion éco-responsable des espaces verts municipaux – ✅ Oui

Proposition 4 : Pérenniser le rôle de la commune comme acteur de gestion des réserves foncières – ✅ Oui

Proposition 5 : Généraliser les AMAPs sur tous les territoires – ❌ Non

Proposition 6 : Limiter au maximum l’artificialisation des terres – ✅ Oui  

Proposition 7 : Définir, en concertation avec les citoyens, des biens communs municipaux – ✅ Oui

Proposition 8 : Défendre le développement des logements à destination des jeunes – ✅ Oui

Proposition 9 : Demander à l’Etat la délégation de compétence pour l’attribution des aides à la pierre – ❌ Non

Proposition 10 : Respecter les dispositions prévues par l’article 55 de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) – ✅ Oui

Proposition 11 : Renforcer l’accessibilité des logements sociaux aux jeunes – ✅ Oui

Proposition 12 : Encadrer le montant des loyers – ❌ Non

Proposition 13 : Engager les communes dans une définition à la hausse du seuil minimum des surfaces de logements publics disponibles – ❌ Non

Proposition 14 : Développer un système de cautionnement solidaire unique – ❌ Non

Proposition 15 : Mettre en place des «chèques verts » – ❌ Non

Proposition 16: Dépasser les obstacles financiers empêchant la création d’association par les jeunes mineur·e·s – ❌ Non

Proposition 17 : Favoriser la mixité dans les pratiques sportives et récréatives – ✅ Oui

Proposition 18 : Donner des moyens aux associations locales pour lutter contre les discriminations – ✅ Oui

Proposition 19 : Renforcer la démocratie scolaire – ✅ Oui

Proposition 20 : Développer dans chaque municipalité des réunions, ouvertes à tou·te·s les citoyen·ne·s, présentant les divers cadres institutionnels d’engagement – ✅ Oui

Proposition 21 : Favoriser dans les communes l’émergence de budgets participatifs – ✅ Oui

Proposition 22 : Déployer les Assemblés libres de jeunes (ALJ) et Parlements libres de jeunes (PLJ) dans tous les territoires – ✅ Oui

Proposition 23 : Développer l’intermodalité et la complémentarité des modes de transports – ✅ Oui

Proposition 24 : Améliorer l’accessibilité financière et géographique des transports en commun – ✅ Oui

Proposition 25 : Concernant le transport individuel, encourager le développement des mobilités douces et actives – ✅ Oui

Proposition 26 : Généraliser les dispositifs de “vacances pour toutes et tous” – ✅ Oui

Proposition 27 : Sensibiliser à la mobilité dès le plus jeune âge – ✅ Oui

Proposition 28 : Renforcer les jumelages et soutenir les échanges de jeunes dans ce cadre – ✅ Oui

Proposition 29 : Multiplier les initiatives de sensibilisation des jeunes par les pairs – ✅ Oui

Proposition 30 : Dans le cadre de la création d’un guichet unique régional de la mobilité, recenser, former et mailler le réseau d’information jeunesse sur les aides à la mobilité pour les jeunes – ❌ Non