Retour à la liste des résultats

Pour la première fois cette année, la FMDL lance une interpellation des candidat.e.s aux élections municipales dans plusieurs villes de France. Elle a pour objet de faire ressortir les propositions des candidat.e.s en matière de vie lycéenne, de jeunesse, de vie associative et de vivre ensemble.

Vous trouverez si dessous les réponses à notre interpellation rédigée par la liste Une nouvelle équipe pour Arcueil
(réponse du 04/03/20)

Lien avec les MDL et la Fédération

Connaissiez-vous les MDL jusqu’à aujourd’hui ?
✅ Oui

Seriez-vous pret.e à mettre gratuitement à disposition des MDL de votre commune les infrastructures municipales ? ( gymnase, salles de concert, salles de réunion…)
✅ Oui

Mettrez-vous gratuitement à disposition des MDL de votre commune du matériel appartenant à la municipalité ? ( barnum, tables, chaises, sono, scène…)
✅ Nous ne sommes pas encore elu(e)s, nous présentant pour la première fois. Mais nous souhaitons nous engager pour la jeunesse et lui faire une vraie place.

Seriez-vous prêt.e à accueillir un événement de la FMDL ou de plusieurs MDL dans votre ville ?
Oui, avec :
Subvention – ❌ Non
Prêt de locaux ou de matériel – ✅ Oui
Valorisation du projet via la presse ou la communication officielle de la mairie – ✅ Oui
Venue du ou de la Maire ou d’un.e adjoint.e – ✅ Oui

Souhaitez-vous la création d’un dispositif de soutien financier spécifique aux MDL et à leurs projet ?
❔ Je ne peux pas encore m’engager la dessus, ne connaissant pas l’état des finances de la commune à l’heure actuelle. Mais nous serions prêt à mettre en œuvre tout ce qui serait possible, et à mobiliser toutes les volontés en s’appuyant sur les associations déjà à l’œuvre, pour faciliter l’engagement des jeunes. Je travaille et m’engage personnellement sur cette thématique depuis plusieurs années et souhaite me faire le relais, à travers ces élections municipales, des jeunes qui s’engagent également.

Souhaitez-vous établir un partenariat avec la FMDL pour le développement des MDL de votre ville ?
Même réponse que précédemment pour le financement. Nous avons une petite commune de 21.000 habitants, mais nous portons dans notre projet la création d’une véritable maison des jeunes, à disposition des lycéens mais aussi des collégiens de la ville.

Vie associative

Prévoyez-vous une hausse du budget destiné aux associations ?
✅ Oui

Les subventions aux associations de jeunesse (gérées par les jeunes) seront-elles augmentées ?
Nous avons très peu, voire quasiment pas, d’associations gérées par les jeunes. Nous souhaitons au contraire aider à leur développement en proposant un lieu pour les accueillir avec la maison des jeunes. Nous souhaitons également promouvoir le journalisme jeune et nous appuyer sur les différentes structures (junior asso, ligue de l’enseignement, associations jeunes nationales, ffj, FMDL) pour accompagner et soutenir les jeunes qui le souhaitent.

Jeunesse

Des lieux supplémentaires dédiés à la jeunesse seront-ils créés ?
✅ Oui
Une maison des jeunes, donc, sécurisée est envisagée comme un lieu de convivialité. Nous souhaitons remplacer le vetuste “espace jeunes” dédié uniquement au soutien scolaire à côté de notre mairie pour proposer un espace plus grand avec des livres, des salles pour organiser des réunions, un baby-foot,…Bref un espace dans lequel les jeunes pourraient se retrouver, discuter, échanger, s’engager, militer. Pour avoir été membre de plusieurs associations pendant de nombreuses années et même encore aujourd’hui, je sais que les contraintes logistiques, et notamment de disposer d’un lieu où se retrouver est important. En plus quand on monte une asso, on commence souvent petit avant de grossir sans pouvoir trop le prévoir. Il faut donc un lieu évolutif avec une imprimante à dispo, une connexion internet, une adresse postale… Ce lieu servirait enfin à l’orientation des jeunes qui le souhaitent, car des bénévoles/adultes seraient invités à venir les rencontrer, parler de leurs métiers, de leurs études… Nous voulons faire de l’orientation active par des rencontres interpersonnelles, pas seulement une présentation magistrale des filières classiques. Je suis convaincue, pour l’avoir vécue moi même, que ce sont des rencontres et de la diversité que nait une vocation ou une envie pour jeune, car il peut enfin se projeter.

Quelle politique de mise en valeur des projets lycéens ou jeunes souhaitez-vous mettre en place ?
Par voie de presse – ✅ Oui
En communiquant aux parents – ✅ Oui
En communiquant vers le tissu associatif – ✅ Oui
En valorisant ces projets auprès des acteurs locaux (institutions, acteurs de l’ESS…) – ✅ Oui
Via un lieu ou un site internet dédié – ✅ Oui
Via les réseaux sociaux de la ville – ✅ Oui
✅ ➕ Nous voulons également que les projets des jeunes soient mis en valeur par eux mêmes, en leur donnant la possibilité de les présenter aux habitants par des happenings en centre ville, des expos à la mairie ou dans les rues, des projections de leurs films au cinéma…

Au delà de ces éléments, détaillez votre politique jeunesse
Tout d’abord, je voudrais me présenter. Je suis étudiante, j’ai 21 ans, et je suis candidate en position éligible chargée de la jeunesse. Pour nous la jeunesse, où plutôt les jeunesses car il y en a autant que de jeunes gens à mon sens, est un continuum de la naissance à la majorité. C’est à dire que la promotion des valeurs d’engagement, d’égalité femme-homme, de laïcité, les valeurs européennes, sont à promouvoir des le plus jeune âge.

Mais nous souhaitons aussi et surtout considérer la jeunesse. Trop souvent, les politiques locales se résument à l’accès au sport. C’est bien, mais réduire les jeunes à cela revient à se donner bonne conscience et à les mépriser. Sans oublier que c’est exclure une partie conséquente des jeunes qui s’épanouissent dans d’autres domaines que le sport.

Ainsi, nous voulons présenter ici 3 de nos propositions qui répondent à l’ambition suivante : intégrer socialement et professionnellement les jeunes sur leur territoire et leur donner envie de s’impliquer pour la collectivité. Tout d’abord, la création d’une maison des jeunes que j’ai déjà développé précédemment. Ensuite, nous voulons mettre en place un programme artistique, culturel et urbain donnant-donnant avec les jeunes qui le souhaitent : les volontaires qui acceptent de nettoyer les nombreux graffs sauvages sur les murs de la ville avec les agents municipaux seront formes à l’art urbain et Street art par des artistes. Nous réserverons des espaces et des murs pour qu’ils réalisent ensuite des fresques et prennent possession de leur ville.

Enfin, nous voulons créer un partenariat avec les associations, les commerçants et les entreprises de la ville pour les mettre en relation avec les jeunes en recherche de stages. Dans ce cadre, nous prendrons en charge financièrement l’assurance des jeunes mineurs pour faciliter leur embauche, qui jusqu’à présent est empêchée par cette barrière psychologique de l’assurance, et nous voulons proposer des modules de préparation à l’entrée sur le marché du travail pour les jeunes qui le souhaitent.

De manière plus générale, nous sommes ouverts et prêts à soutenir tous les projets menés par des jeunes et à les encourager en les mettant en lien avec des fédérations ou d’autres jeunes qui mènent le même genre de projets (ex : l’association jet d’encre pour les journaux jeunes, qui organisent un grand festival annuel sur un week-end avec des rédactions de toute la France). Nous sommes également prêts à investir des jeunes individuellement ou des groupes de travail sur des thématiques qui les intéressent afin qu’ils fassent des propositions : précarité menstruelle, transition écologique, culture, festivités…

Nous mettons également l’accent sur la thématique de la pédagogie citoyenne car les jeunes notent souvent, à juste titre, qu’ils ne sont pas assez formes à nos institutions, leur fonctionnement, le déroulement des élections, l’Union Européenne… Nous nous engageons à travailler avec les associations qui mettent en place ce genre de modules (Électeurs en herbe, Jeunes européens France…) pour répondre à cette demande.

Climat et environnement

Quels outils de sensibilisation comptez-vous mettre en place à destination des jeunes ?
Je ne crois pas que les jeunes aient vraiment besoin d’être sensibilisé à cette question. Ils le sont d’ailleurs bien plus que les autres générations la plupart du temps, preuve en est le monde présent lors des marches pour le climat.

Nous voudrions plutôt les inclure dans le processus de transition écologique, que ce soit sur la réflexion et la conception de solutions concrètes dans la vie quotidienne, ou pour la mise en œuvre des actions municipales en faveur d’un développement eco responsable (ex: les associer au développement des jardins partagés et de l’agriculture urbaine, pourquoi pas offrir un vélo aux jeunes bacheliers mention très bien lorsque nous aurons sécurisé les pistes cyclables afin de développer l’utilisation du vélo…)

Comptez-vous soutenir la mobilisation des jeunes pour le climat et l’environnement ?
✅ Oui
Tout d’abord, cela peut sembler moindre, mais nous pourrions encourager la participation aux marches pour le climat. Ensuite, car l’action est ce qui vient juste après la dénonciation, nous voudrions encourager et soutenir les actions comme l’installation de poubelles de tris, qui font souvent défaut, dans les établissements scolaires. Nous voulons organiser régulièrement des clean up challenge dans la ville, et je sais que les jeunes sont souvent motivés. Nous pensons également à offrir des cendriers portatifs aux habitants de la ville. Les jeunes pourraient participer à un concours pour élaborer le design de ces cendriers.

Mais notre objectif est aussi que les projets partent d’eux et nous répondrons positivement à leurs sollicitations dans la mesure du possible.

Quelle ville durable souhaitez-vous construire ? Quels dispositifs s’adressent en particulier aux jeunes ?
Nous souhaitons une ville plus verte, car elle semble malheureusement aujourd’hui coincé à l’époque industrielle. Nous voulons développer les chemins verts reliant les quartiers et le mix de mobilité en intégrant les mobilités douces à la circulation, mais de manière sécurisée. Nous voulons aussi une ville plus propre, ce qui rejoint les clean up challenge déjà évoqués. Trier et jeter ses déchets dans les espaces prévus doit devenir un réflexe pour tous. Je pense que les jeunes feraient de très bons ambassadeurs et on peut envisager de nommer des jeunes ambassadeurs chargés de cette pédagogie auprès des citoyens.

Arts et culture

Quelle sera votre politique artistique et culturelle en faveur des jeunes ?
Le programme street Arcueil dont j’ai déjà parlé, afin de promouvoir l’art urbain dans la ville d’Arcueil. Les fresques réalisées par les jeunes intégreront le parcours artistique que nous voulons mettre en place, aux côtés d’œuvres/espaces plus classiques connus à Arcueil (ancienne maison de Ronsart, beaucoup de galeries et une histoire culturelle riche). Nous voulons également investir pour donner la possibilité à tous les jeunes de visiter les points culturels de région parisienne : Château de Versailles, musées parisiens, Fontainebleau… Nous voulons également développer le théâtre et les cours de slam notamment. Nous voulons promouvoir les activités artistiques soit en organisant un festival, soit en attirant des cafés/bars susceptibles de proposer des scènes ouvertes aux jeunes de la ville. Nous voulons également soutenir les repsentations artistiques et donner les moyens de montrer leur talent.

Comptez-vous vous appuyer sur les MDL pour atteindre vos objectifs ?
✅ Oui

économie sociale et solidaire

Comptez-vous soutenir et promouvoir l’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui
Nous souhaitons développer l’épicerie solidaire, et accompagner sa transition vers le zéro déchet. Nous souhaitons recréer une bourse aux vêtements pour permettre d’acheter des vêtements à moindre coûts et de donner une seconde vie à des vêtements en bon état.

Allez vous créer ou développer un dispositif d’aide à la création d’activité par les jeunes dans une logique d’économie sociale et solidaire ?
✅ Oui

Allez-vous soutenir (financièrement) un dispositif d’éducation à l’ESS durant votre mandat ?
❌ Non

Lutte contre les discriminations

Pensez-vous mettre en place des campagnes de lutte contre les discriminations durant votre mandat ? 
✅ Oui,
Nous souhaitons déjà agir dès le plus jeune âge grâce à la mise en place des ateliers philo pour les enfants. Ces discussions permettent de deconstruire les stéréotypes sexistes et racistes. Nous souhaitons également réhabiliter le laboratoire Marie Curie pour en faire un lieu de women empowerment : nous voulons que les écoliers soient amenés à découvrir Marie Curie et son travail, pour que les petites filles aient un rôle model auquel s’identifier. Nous voulons également distribuer des petits livrets photos qui visent à lutter contre les stéréotypes sexistes selon le même principe de rôle model. Par ailleurs, nous voulons encourager les jeunes collégiens et/ou lycéens habitant la commune à participer au prix ilan halimi. Enfin, nous voulons prendre en compte la deconstruction des stéréotypes sexistes dans la gestion de nos crèches : nous envisageons d’ouvrir notre nouvelle selon la méthode des crèches non genrées.

Nous voulons également nous impliquer pour participer à rendre effectif le droit à l’avortement sur notre territoire, en agissant à notre niveau en terme d’information notamment. Nous voulons également nous engager en terme de communication sur les sujets de l’endometriose, monter un groupe de travail pour lutter contre la précarité menstruelles, et devenir une ville LGBT+ friendly.

Comptez-vous relayer les campagnes de luttes contre les discriminations des organisations spécialisées ?
✅ Oui

Soutiendrez vous financièrement ces associations lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui

Soutiendrez vous financièrement les MDL lorsqu’elles mèneront des projets dans ce sens ?
✅ Oui

Solidarité

Quelle sera votre politique de solidarité, notamment à destination des jeunes et de soutien aux associations de solidarité (Secours populaire…) ?
Nous souhaitons développer l’accueil des étudiants en réservant des logements sociaux à la colocation. Nous voulons aussi favoriser la colocation intergenerationel et sur consultation avec les citoyens, envisager de mettre en place un dispositif d’échanges de services (logements contre baby sitting par ex).

Propositions du Forum français de la jeunesse

La FMDL est membre du FFJ, qui a produit une série de propositions. Pour accéder au détail des propositions : https://forumfrancaisjeunesse.fr/avis-n7-les-jeunes-les-municipales/

Proposition 1 : Généraliser les démarches de développement durable, ou Plan vert, dans les établissements scolaires – ✅ Oui

Proposition 2 : Renforcer la place de l’environnement dans les missions pédagogiques au niveau primaire – ✅ Oui

Proposition 3 : Imposer une gestion éco-responsable des espaces verts municipaux – ❌ Non

Proposition 4 : Pérenniser le rôle de la commune comme acteur de gestion des réserves foncières – ❌ Non

Proposition 5 : Généraliser les AMAPs sur tous les territoires – ❌ Non

Proposition 6 : Limiter au maximum l’artificialisation des terres – ✅ Oui

Proposition 7 : Définir, en concertation avec les citoyens, des biens communs municipaux – ❌ Non

Proposition 8 : Défendre le développement des logements à destination des jeunes – ✅ Oui

Proposition 9 : Demander à l’Etat la délégation de compétence pour l’attribution des aides à la pierre – ❌ Non

Proposition 10 : Respecter les dispositions prévues par l’article 55 de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) – ❌ Non

Proposition 11 : Renforcer l’accessibilité des logements sociaux aux jeunes – ✅ Oui

Proposition 12 : Encadrer le montant des loyers – ❌ Non

Proposition 13 : Engager les communes dans une définition à la hausse du seuil minimum des surfaces de logements publics disponibles – ❌ Non

Proposition 14 : Développer un système de cautionnement solidaire unique – ❌ Non

Proposition 15 : Mettre en place des «chèques verts » – ❌ Non

Proposition 16: Dépasser les obstacles financiers empêchant la création d’association par les jeunes mineur·e·s – ✅ Oui

Proposition 17 : Favoriser la mixité dans les pratiques sportives et récréatives – ✅ Oui

Proposition 18 : Donner des moyens aux associations locales pour lutter contre les discriminations – ✅ Oui

Proposition 19 : Renforcer la démocratie scolaire – ❌ Non

Proposition 20 : Développer dans chaque municipalité des réunions, ouvertes à tou·te·s les citoyen·ne·s, présentant les divers cadres institutionnels d’engagement – ✅ Oui

Proposition 21 : Favoriser dans les communes l’émergence de budgets participatifs – ❌ Non

Proposition 22 : Déployer les Assemblés libres de jeunes (ALJ) et Parlements libres de jeunes (PLJ) dans tous les territoires – ❌ Non

Proposition 23 : Développer l’intermodalité et la complémentarité des modes de transports – ✅ Oui

Proposition 24 : Améliorer l’accessibilité financière et géographique des transports en commun – ❌ Non

Proposition 25 : Concernant le transport individuel, encourager le développement des mobilités douces et actives – ✅ Oui

Proposition 26 : Généraliser les dispositifs de “vacances pour toutes et tous” – ❌ Non

Proposition 27 : Sensibiliser à la mobilité dès le plus jeune âge – ❌ Non

Proposition 28 : Renforcer les jumelages et soutenir les échanges de jeunes dans ce cadre – ❌ Non

Proposition 29 : Multiplier les initiatives de sensibilisation des jeunes par les pairs – ✅ Oui

Proposition 30 : Dans le cadre de la création d’un guichet unique régional de la mobilité, recenser, former et mailler le réseau d’information jeunesse sur les aides à la mobilité pour les jeunes – ❌ Non